LA NECESSITE POUR UNE TROISIEME VOIE DANS LE MONDE ISLAMIQUE

upa-admin 14 Ekim 2013 1.764 Okunma 0
LA NECESSITE POUR UNE TROISIEME VOIE DANS LE MONDE ISLAMIQUE

Les événements politiques forcent les intellectuels du monde islamique à choisir entre deux systèmes autoritaires; une système anti-démocratique fondé sur la curatelle des armées modernistes ou une système démocratique dans lequel les peuples défendant le laïcisme sont  rapidement éloignes en raison de fondamentalisme islamique. Donc, on peut dire que le monde islamique a besoin de créer une troisième voie[1], qui sera un médicament contre les coups d’états et fondamentalisme islamique dans le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

Jusqu’a maintenant deux modes de gouvernement existaient dans le monde islamique, excepté la Turquie qui œuvre dans un system démocratique et protège en même temps l’Islam modéré grâce au Kémalisme et son expérience avec la modernité. Le premier modèle en question est la système classique basé sur la préservation consciencieuse de la laïcité en guise d’une armée moderniste ou un despotisme. Ce model est encore valide dans quelque pays à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du nord. L’arrestation de Président de l’Egypte Mohamed Morsi, un homme élu démocratiquement au terme d’élections libre est un des exemples les plus récents. L’histoire de la République de la Turque est aussi un bon exemple car elle a assisté à trois coups d’états en deux décades en 1960, 1971 et 1980. Au premier coup d’œil, cette système parais sauvegarder laïcisme mais en vérité elle peut encore enflammer la vague de fondamentalisme.

Le second modèle fondé sur le vote populaire d’autre part peut facilement se transformer en pression et limitations pour différents styles de vie en plus de la victoire garantie du parti islamique lors des élections. L’exemple de Mohamed Morsi et les Frères Musulmanes vont avec cette catégorie aussi car ils ont employé des méthodes et tactiques anti-démocratiques en adoptant des lignes de conduite fondamentaliste. Mener des efforts pour la réalisation de loi Islamique (Sharia) ne peux pas appartenir à un système démocratique étant donné qu’elle contredisent les droits de l’homme.

Le clé pour la troisième voie est le nécessité d’une constitution démocratique qui permettra à la protection du laïcisme et pluralisme. Les premiers articles dans les constitutions doivent contenir les responsabilités des gouvernements sur les libertés des peuples, défendre le laïcisme et plaider pour les Chrétiens, les Judaïques, les autres religions et les athées. La système juridique doit être comme un chien de garde pour la protection des valeurs modernes car la danger toujours vient de la majorité pas les minorités. Une surveillance internationale proche (dans l’affaire Turque c’est L’Union Européenne) est aussi indispensable. Les frontières du populisme pour les partis politiques doivent être dessinés en conformité avec les normes Européens. Un système comme cela ça peut mieux marcher si nous décidons tous de nous préparer à cette nouvelle voie.

Dr. Ozan Örmeci


[1] La troisième voie est une philosophie politique et économique qui se situe entre le socialisme et le libéralisme. Le cadre conceptuel de la Troisième Voie a été formulé par le sociologue Britannique Anthony Giddens, dans des ses œuvres intitulés The Third Way. The Renewal of Social Democracy (1998) et The Third Way and Its Critics and The Global Third Way Debate (2000). J’utilise cet terme dans un nouveau contexte pour définir un système alternative dans le monde islamique.

Leave A Response »

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.