L’AMBASSADEUR RUSSE TUE EN TURQUIE

upa-admin 22 Aralık 2016 1.270 Okunma 0
L’AMBASSADEUR RUSSE TUE EN TURQUIE

L’ambassadeur de la Russie en Turquie, Monsieur Andreï Karlov (62), a été assassiné et tué en Turquie lors d’une balle le lundi 19 décembre dans une galerie d’art à Ankara. Monsieur Karlov était un diplomate distingué qui a fait beaucoup d’effort pour améliorer les relations entre la Turquie et la Russie surtout après la crise de l’année dernière. Il était aussi un expert sur le Corée du Nord et sa perte est une malchance pas seulement pour la Russie, mais aussi pour la diplomatie internationale. L’assassinat a eu lieu un jour avant la réunion trilatéral des ministres des affaires étrangères entre la Russie, la Turquie et l’Iran pour une solution diplomatique à la crise syrienne. C’est pourquoi, l’assassinat doit être considéré comme un acte terroriste qui a aussi des significations politiques.

L’assassinat Mevlüt Mert Altıntaş (22) est un policier turc qui n’était pas en service ce jour-là. Altıntaş a crié des slogans islamistes après l’assassinat. Selon les experts turcs, ces slogans étaient pareils aux slogans des groupes djihadistes en Syrie comme le Front al-Nusra. Mais sa maitrise d’arabe n’était pas fluent. Le président turc Monsieur Recep Tayyip Erdoğan a déclaré qu’il a été «neutralisé» après l’assassinat. Les officiers turcs ont immédiatement accusé la communauté islamique de Fethullah Gülen, maintenant considéré comme une organisation terroriste en Turquie avec le nom «Fetö». Mais Altıntaş a été employé avant quelques années pendant le gouvernement de l’AKP (Parti de la justice et du développement), le parti d’Erdoğan qui gouverne la Turquie depuis 2002. En plus, les membres de la communauté islamique de Gülen ont déjà purifié de l’Etat turc grâce à des purges dirigé par Monsieur le Président depuis trois années. Notamment après l’attentat de coup en juillet 15, 2016, tous les sympathisants de Gülen ont été clarifiés de la bureaucratie turque. Mais Altıntaş a aussi étudié dans une école proche à Gülen. Alors, ça peut être très tôt pour parler de l’appartenance de l’assassin. La Russie a répondu cette fois entendement contre la crise. Le président russe Monsieur Vladimir Poutine a dit que c’était un effort pour saboter les relations entre la Turquie et la Russie.

L’assassinat est une humiliation pour la Turquie et montre que par les groupes islamistes ont pénétré à l’intérieur de l’Etat turc dans les années dernières. La Turquie maintenant officiellement est un pays de Moyen-Orient avec les actes terroristes souvent, une administration autoritaire et une vie politique basée sur les identités ethniques (turc, kurde, arabe) ou sectaires (sunnite, alévi). Le pays n’est plus calme et assuré aussi avec trois millions de réfugiés syriens et les organisations terroristes qui se fortifient pendant la guerre civile de la Syrie.

Ce qu’on peut dire après cet assassinat si on essaye de concentrer sur les significations politiques.

  1. Cet assassinat va obliger la Turquie d’adopter un discours politique plus doux contre la Russie. Un pays qui n’est pas capable à protéger les ambassadeurs ne peut pas être accepté comme un pays assuré. La Turquie va aussi accepter les conditions de la Russie et l’Iran sur la crise syrienne avec une grande échelle. Ça veut dire que le président de la Syrie Monsieur Bachar al Assad va être plus fort pas seulement dans le domaine, mais aussi sur le table.
  2. Les accusations contre les Etats-Unis and la communauté islamique de Fethullah Gülen sans évidence peuvent détériorer les relations entre ce pays et la Turquie. L’anti-américanisme peut augmenter en Turquie aussi. Fethullah Gülen vit en Etats-Unis depuis 17 années avec la confirmation et la protection de l’Etat américain. Alors accuser Gülen est aussi d’accuser les Etats-Unis. Ça peut abimer les relations turco-américaines. Les Etats-Unis peuvent décider à extrader Gülen aussi. Mais la Turquie doit présenter des évidences comme les Etats-Unis est un pays de droit.
  3. L’attentat montre que la bureaucratie turque est politisée dans les années dernières et les groupes islamistes et ultra-nationalistes dans l’Etat turc est un danger grave pour la démocratie en Turquie. Ça peut être beaucoup plus de gens comme Mevlüt Mert Altıntaş à l’intérieur de l’organisation de la police. Si la Turquie change sa politique étrangère contre la Syrie et la Russie, ces groupes peuvent organiser des nouvelles attaques.
  4. La Turquie maintenant est trop chaotique et les gens sont désespères pour leur avenir. L’économie aussi n’est pas en bon santé et les groupes pro-kurdes et les sécularistes ne supportent l’Etat plus. Normalement, quand il y a une crise grave en Turquie, le peuple turc commence à anticiper un coup d’état. Mais l’armée turque a été discrédité après l’attentat de coup en 15 juillet et n’est pas un joueur fort politiquement dans la scène. Alors la crise peut aider à Monsieur Erdoğan pour réaliser la transformation de la system politique turque avec un referendum soudain.
  5. L’assassinat va diminuer les gens opposants au régime d’Erdoğan. Quand il y a des armes et du terrorisme, l’opposition démocratique sera plus faible. Alors la Turquie peut être transformée dans un pays plus autoritaire dans quelques années.
  6. La Turquie doit changer sa politique étrangère et doit retourner au paradigme classique républicain. La Turquie doit être un médiateur dans le monde islamique entre les pays shiites et sunnites. La Turquie peut aussi adopter ce rôle concernant les relations entre la Russie et l’Ouest.

 

Dr. Ozan ÖRMECİ

 

Leave A Response »

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.