LE PRINTEMPS TURC?

upa-admin 16 Ekim 2013 1.363 Okunma 0
LE PRINTEMPS TURC?

Une petite protestation écologiste qui a commencé le 28 Mai pour empêcher la dévastation de l’un des jardins publics rare à Istanbul (Le Parc de Gezi), transformée peut de temps après en une manifestation énorme en Turquie. Malgré les journaux et les chaines de télévision Turques -probablement en raison de leurs timidité envers le gouvernement- qui n’étaient pas très volontaires à rapporter cet événement, la mass-média internationale a entendu la voie des jeunes Turques. Les manifestations se sont dispersées sur grand villes Turques comme Ankara, Izmir et Eskişehir en une semaine. Apres deux mois de rébellion, maintenant, la Turquie parait calme même si la colère des jeunes Turques contre le gouvernement Islamiste n’a pas encore fini. Quelque critiques de la mass-média internationale comparent ces événements  au « Printemps Arabe » et le nomme « le Printemps Turc ». Dans cet article, je vais analyser les raisons qui ont enflammée la réaction des jeunes contre le gouvernement du parti de la Justice et du Développement.

Si on examine ces manifestations étroitement, on peut dire que la première raison qui a suscité les réactions des jeunes Turques est le danger du fondamentalisme Islamique qui a commencé à menacer des styles de vies laïc en Turquie. Le gouvernement du Premier Ministre Recep Tayyip Erdoğan récemment a établi une nouvelle loi qui restreint la vente des boissons alcoolisées. Erdoğan a aussi assimilé les fondateur de la République Turque, Mustafa Kemal Atatürk et Ismet Inönü à des alcooliques car ils ne contredisaient ou limitaient pas les boissons alcoolisées dans leur temps. Le génie du populisme Islamique, Monsieur Erdoğan, peut s’autoriser à dire des choses pareilles en raison des élections mais ses politiques autoritaires commencent vraiment à effrayer les jeunes.

La deuxième raison de ces événements était la brutalité des forces de police Turques contre les jeunes. On sait bien que la brutalité des forces de police est acceptée comme une tradition en Turquie mais on espérait que l’accès du pays à l’Union Européenne pouvait changer des choses. La violence des forces de police a causé des morts et a encore enflammé les réactions.

La troisième raison de ces démonstrations est la naissance d’une nouvelle conscience écologiste en Turquie spécialement entre les jeunes qui ont grandi dans les grandes villes. Le Parc de Gezi à Taksim est devenu comme un symbole de la résistance écologiste. Malheureusement les partis politiques Turques n’ont pas encore fait des programmes compréhensifs en faveur de la préservation de la nature.

Quatrièmement, on doit souligner l’effet et les rôles des instruments d’internet tels que Facebook et Twitter. Ses instruments qui permet à communiquer rapidement est devenu une chance pour les jeunes en tant qu’un nouveau terrain politique. Ce n’est pas une coïncidence que le gouvernement Islamiste maintenant est en train de prépare une nouvelle loi pour limiter la communication sur internet comme il est le cas dans les pays ou les lois islamiques sont appliquées (l’Iran et l’Arabie Saoudite) et les pays communistes (le Chine et le Corée du Nord).

Cinquièmement, les attitudes irresponsable du Premier Ministre Erdoğan. Ce dernier à traité les jeunes de pillards et de maraudeurs et cette situation n’a fait augmenter les réactions et la colère. Depuis qu’il est seul sur la ligne politique en Turquie, Erdoğan a commencé à agir comme un Sultan.

Les événements de Gezi Park montre qu’il y a une population laïc très efficace et Erdoğan à l’avenir doit agir plus soigneusement.

Dr. Ozan ÖRMECİ

Leave A Response »

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.